123684
Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

- Page 4

  • Un bel élan de solidarité: UNE FOIS DE PLUS BRAVO NEBIAS

    L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, arbre, foule, ciel et plein air

     

    C’est sous un beau soleil qu’a démarré la randonnée de solidarité organisée au profit du Téléthon 2018. Sous l’égide du foyer Léo-Lagrange, un fort groupe de randonneurs motivés a suivi le guide chevronné Jean-Pierre Pardo pour un périple dans la campagne. Ce fut l’occasion de découvrir de nouveaux paysages, rehaussés déjà par les couleurs automnales. En fin de parcours, un goûter copieux et savoureux a été offert par les bénévoles du foyer. Merci à toutes et à tous, aux organisateurs et aux bénévoles, et surtout aux randonneurs solidaires dont l’inscription a permis de verser une somme rondelette au Téléthon. Ajoutons que ce geste de solidarité s’inscrit dans un élan de longue haleine, puisque par ailleurs, une urne a été placée à la mairie pour recueillir les dons au profit des sinistrés des inondations du 15 octobre. En quelques jours, ce sont plus de 1 100 € qui ont été collectés. 

     

     Aucun texte alternatif disponible. 

  • QUE SONT-ILS DEVENUS ? LE CHOIX DE JEANNE.

    QUE SONT-ILS DEVENUS ? LE CHOIX DE JEANNE.
    Figure emblématique du Téléthon, Jeanne a fait le choix de changer de vie pour suivre sa voie. Elle raconte son cheminement en vidéo.  


     

    téléthon vaincre jeanne 

    JEANNE, 22 ANS : CONTINUER LE COMBAT VAILLE QUE VAILLE !

    Se battre, Résister, Vaincre : telle est la devise de Jeanne, figure emblématique du Téléthon.

    Se  battre pour que les médecins ne baissent pas les bras et parviennent après 15 ans d'incertitude et d'errance, à poser enfin un nom sur cette maladie qui la ronge depuis l'âge de 6 ans : « Quand l’ennemi a enfin un nom, ça peut sembler dérisoire mais c’est un pas en avant immense, on sait contre quoi on se bat ».

    Se battre pour continuer à avancer malgré les multiples opérations subies et un corps affaibli, un « corps-prison ». Continuer à avancer, vaille que vaille. « Si je m’arrête, je m’écroule. Je n’ai pas le choix.» 

    Vaincre pour Jeanne, c'est aussi réussir à mener sa vie comme elle l'entend, faire un pied de nez à la maladie et s'épanouir à travers sa foi.

     

    Jeanne n’était encore qu’une toute petite fille lorsqu’elle est montée pour la Première Fois sur le Plateau du Téléthon pour témoigner et raconter son quotidien avec la Maladie.

    Quinze ans plus tard, après de brillantes études de Journalisme, d’Histoire de l’Art, puis de théologie, Jeanne, aujourd’hui âgée de 21 Ans, a fait le choix d’entrer en religion et d’intégrer un monastère.

    Une vie cloitrée et contemplative, mûrement réfléchie : « Cela fait 5 Ans que j’ai commencé ce cheminement. Je me suis laissé le temps d’envisager d’autres plans de vie : le journalisme, l’histoire de l’art, le professorat en théologie, la vie de couple, etc. Mais cet appel revenait toujours plus fort. » 

    Epanouie, elle rappelle que le combat contre la maladie continue. Pour elle, pour les autres, pour les générations futures . « Je resterai toujours de la Génération Téléthon ! »